Ibrahima Cissé, que l’on surnomme « Déb’s », est né à Dakar en 1971 dans une famille Lébou riche de ses traditions qui l’encourage à suivre une voie artistique. Il démarre par le Batik (technique d’impression d’étoffe par pigments naturels pratiquée à la cire), ce qui lui permettra de se former au dessin de pièces uniques pour la mode et le théâtre, et de développer une technique bien à lui de mélanges de couleurs. Déb’s est un artiste autodidacte et discret. Pragmatique, il choisit ses rares apparitions sur la scène de l’art contemporain dakaroise. Il trouve l’inspiration dans la solitude de son atelier isolé à Sacré Coeur.
Dans ses oeuvres, il représente des scènes urbaines inspirées par sa vision des interactions humaines, souvent toxiques en oppositions aux interactions animales. Il utilise aujourd’hui de la peinture acrylique, du pastel, du fusain et de la craie sur épaisse toile de jute ou sur papier kraft marouflé pour dévoiler sa perception du réel et nous transporter dans son monde.

Découvert en 2017 au Centre Culturel Maurice Gueye de Rufisque pour le Partcours 6, il est sélectionné pour exposer à l’événement « Ca Kanam » au Siège de Eiffage Sénégal. En décembre 2018, il exposera à l’atelier Céramiques Almadies lors du « Deuxième Salon des Jungles urbaines » pour le Partcours 7. Un an plus tard, il fait partie de la sélection de l’exposition « Fent Bokk », au Musée de l’IFAN sous le commissariat du Pr. El Hadj Malick Ndiaye.